Bouillon d’os à l’ancienne: bienfaits et recette

 

 Document Aperçu non enregistré
Le bouillon d’os est un aliment hautement nutritif présentant de nombreux avantages pour la santé.

Il contient une quantité importante glycosaminoglycanes (ou GAGs) qui protègent et stimulent la synthèse de collagène, ce qui est bénéfique pour les articulations (notamment les cartilages et les tendons).  Les glycosaminoglycanes sont également nourrissants pour la peau, les ongles et les cheveux, qui sont eux aussi riches en collagène.

Le bouillon d’os est bénéfique pour la muqueuse intestinale, en plus d’être une source de protéines à faible potentiel allergène et faciles à digérer.  Cela en fait un aliment particulièrement apprécié de ceux et celles à la digestion capricieuse.

Finalement, sa richesse en glycine, un acide aminé essentiel à la bonne élimination des toxines par le foie, en fait un allié précieux dans la lutte aux dommages causés par les polluants environnementaux.

Recette

Faire bouillir dans l’eau à petit feu pendant au moins 6 heures:

  • os choisis de bœuf, poulet, veau, agneau, porc
  • ail au goût
  • oignon au goût
  • 1 carotte
  • 3 branches de céleri
  • herbes aromatiques (thym, laurier, origan…) 2 c-à-thé
  • 2 deux c. à thé de vinaigre de cidre (aide à extraire les minéraux des os)

Ne pas saler.

Laisser refroidir et retirer ensuite les os.  Laisser une nuit au réfrigérateur afin d’écumer facilement la graisse le lendemain.  Si les os utilisés sont riches en collagène, le bouillon aura gélifié.

Le bouillon se conserve quelques jours au réfrigérateur.  Il est possible de le congeler.

Astuce: mettre le bouillon dans des bacs à glaçons, retirer une fois congelé et les mettre dans un autre contenant.  Il sera ainsi possible d’en décongeler la quantité voulue chaque jour.  Il suffira de faire chauffer avant de consommer.

À déguster tel quel (chaud), ou utiliser comme base de soupe ou comme eau de cuisson pour le riz ou le quinoa.

Bon appétit!